Chargement

Le clown

clown jongleur

Le clown artiste est un personnage identifié comme étant comique, farceur, qui rate tout de façon catastrophique. Il est souvent habillé de manière ridicule avec des couleurs vives, il a un nez rouge, de grosses chaussures et c'est souvent un artiste pluridisciplinaire. Par extension c'est devenu un terme péjoratif et insultant désignant une personne ridicule ou irresponsable.

D'ou vient le mot clown

Le mot clown vient de la langue germanique klund signifiant une motte ou un homme rustique et balourd il vient aussi de l'anglais clod signifiant une motte de terre un rustaud ou un paysan rustique puis fut apparenté à un bouffon campagnard. Plus tard cet orthographe s'est transformée en clown.

A l'origine le personnage de clod a été crée par la comédie britannique à la fin du 15 ème siècle, il remplaça le personnage d'old vice qui était l'homme de main du diable. ce personnage était plus commode du point de vue de la dramaturgie car il ratait généralement les missions que son maître lui confiait. Ce bouffon campagnard faisait donc rire plus aisément que le personnage d'old vice. Le clown à l'origine est donc un personnage de théâtre.

Le Clown de cirque

chaussures de clown

Le clown de cirque permet de détendre les spectateurs en les faisant rire entre des numéros spectaculaires. En Angleterre au 18 ème siècle des clowns de cirque firent leur apparition dans des spectacles équestres, il s'agissait de personnes ne sachant pas monter à cheval et que l'on costumait en paysan, les voire a cheval faisait rire mais cela fut vite abandonné car le public voulait voire des cascades acrobatiques et moins de pauvres personnes tombant de leur monture. Puis de nombreux cirques firent apparaître des clowns. Certains de ces artistes étaient d'anciens acrobates et circasiens trop vieux pour faire des acrobaties de haut niveau. Ils parodiaient des numéros de sauts, de trapèze ou d'équilibre Des artistes se sont ensuite spécialisés dans l'art clownesque et ont présentés des numéros à part entière qui n'essayaient plus de parodier totalement les techniques circasiennes.

Dans le clown de cirque on note trois genre de clown :

  • Le clown blanc, bien habillé avec un costume riche et bien coupé. Il est sérieux et veut en général présenter un numéro ou jouer un morceau de musique. C'est lui qui domine l'auguste.
  • L'auguste, mal habillé avec un costume ridicule ( nez rouge, grosses chaussures, couleurs vives) vient en général gêner le clown blanc dans son numéro ou bien il est l'assistant du clown blanc. Évidement il rate tout, fait tout de travers, gène l'auguste dans son numéro. C'est lui qui fait rire.
  • Le contre pitre est un auguste qui vient quelquefois en troisième et est en général piégé par l'auguste et relance les rires tout en ajoutant des gags au gag principal.

Comme c'est l'auguste qui fait rire celui ci a de plus en plus évolué en solo ou duo avec un autre auguste et s'est petit à petit débarrassé du clown blanc.

Le clown de théâtre

clown

De nombreuses formes de théâtre traditionnel ont fait appel au bouffon pour ménager des moments de rire dans des pièces plus sérieuses, la comédia del arte elle est une forme comique ou la bouffonnerie prend toute sa place. Dans le théâtre contemporain et le mime de nombreux comédiens se sont inspirés du clown de cirque, de sa manières de faire, de ses gags pour des spectacles soit en solo, en duo ou en groupe en faisant plus appel aux techniques de théâtre et de mime qu'aux techniques circasiennes. Ce genre se joue donc en général en salle de théâtre ou dans la rue et pas dans un cirque. Un autre courant d'art clownesque contemporain ou "nouveau clown" rejette les postures et gags convenus issus du cirque et se base plus sur l'émotion, la naïveté, l'instant présent, le ressenti, la spontanéïté et l'imaginaire.

Le clown dans d'autres secteurs

Ce personnage faisant partie de la culture occidentale est apparenté soit au rire, soit à l'enfance, soit à la désobéissance burlesque et ce personnage peut être utilisé ou détourné à d'autres fins ou pour d'autres buts.

Pour les enfants : Le personnage a été endossé par des artistes spécialisés dans le spectacle jeune public et interviennent souvent à domicile dans des fêtes d'anniversaire ou pour de l'animation commerciale. Dans la publicité on trouve quelques fois du clown, une chaîne de restauration rapide a d'ailleurs créé un personnage de clown pour attirer les enfants. Dans certains services pédiatriques hospitaliers des clowns spécialisés dans ce type d'intervention visitent les services pour redonner de la joie au enfants hospitalisés.

Pour le développement personnel : Des stages de découverte du clown sont proposés pour des adultes dans un but de développement personnel du participant et pas vraiment pour le spectacle.

Pour les entreprises : il s'agit d'améliorer dans une entreprise le relationnel, l'interactivité ou tout ce qui présente un dysfonctionnement soit par le biais d'improvisations dans des colloques soit par le biais de sketches faits suite à une analyse de la situation. C'est une des branches du théâtre d'entreprise.

Le clown maléfique genre d'anté-clown est apparut dans le film "ça" de Stephen King, ce genre a été repris dans des courts metrages ou est endossé par certains groupes de rock métal.

Dans la danse : le hip hop clowning est apparu à Los Angeles (issus du krump). La figure de proue de ce mouvement est tommy the clown et de nombreux battles de danse sont organisés.

Contestation : des brigades d'intervention de clowns manifestants interviennent régulièrement pour dénoncer des injustices ou soutenir des actions plus ou moins alter mondialistes, écologistes ou contestataires. Ils se confrontent aux forces de l'ordre sans violence en utilisant des méthodes clownesques.